مرحبا بكم
   
  MECHERIA
  JADIS
 
Laurent PRIETO qui n'a jamais tapé sur un clavier mais travaillé avec un chalumeau a squatté le premier P.C. de son fils, pour pouvoir se présenter

Il est né en 1941 au n° 3 de la PLACE HOCHE,
baptisé à l'église Saint Esprit,
Quelques points de repère de sa jeunesse oranaise:
De cinq a six ans, il est à l'école maternelle BERNARDIN, en 1949 et 1950il passe les grandes vacances à Ste CLOTHILDE,


Comme tout un chacun il fait sa communion privée puis solennelle à la cathédrale.


C'était l'époque du patronage Notre Dame de France avec l' abbé LAFARGE, des jeux dans la cour du BAZOOKA et souvent en grimpant jusqu'en haut du fort de Santa CRUZ
Durant les vacances des étés 52 à 55 avec sa maman il rend visite à sa gand-mère maternelle. C'est l'occasion d'un voyage en train d' ORAN à OUJDA puis en empruntant les cars qui font le trajet jusqu' à MELILLA
A l'école Jules Renard, (rue d'Arzew) il porte les casquettes et les rubans rouge et bleu qui formaient les équipes. c'est là qu'il obtient son CEP
Ensuite il fait une année d'apprentissage en mécanique auto dans un garage, Rue de LOURMEL chez Monsieur PUERTO. Ca ne devait pas être sa voie, alors il travaille avec son père, artisan plombier. Il est vrai que depuis l'age de 12 ans, on a souvent vu Laurent porter la caisse à outils sur son épaule dans les quatre coins de la ville d'ORAN. C'est ce qui lui permettait d'avoir de quoi se payer le cinéma au studio des jeunes (BAZOOKA) et quelques friandises, puis plus tard, des cigarettes aux détails
A 16 ans, il effectue un voyage avec sa mère ORAN ALICANTE en bateau, en passant par MURCIA , SEVILLE, GRENADE , MALAGA et traversée MALAGA MELILLA pour rendre visite à sa grand-mère. Un mois plus tard, retour par le même itinéraire.

Alicante
Séville
En 1957 son père fait l'acquisition d'une 2 CV CITROEN et avec ses parents et ses 2 sœurs ils vont souvent a PERREGUAUX dans une ferme ou le commis était de la famille
 

1959 ce sont les Week-End au Cap CARBON chez son copain RICHARD



A 19 ans, sur les conseils d'un client de son père, Mr BARBEROUSSE, capitaine en retraite qui habite rue Beauharnais, et où ils font des travaux de plomberies, il s'engage. C'est ainsi qu'il arrive à ALGER où il fait ses classes et le peloton avant d'être dirigé via la frontière marocaine à MECHERIA où il séjourne 20 mois.







Après mars 1962 il est affecté à ORAN-MERS-el-KEBIR puis au camp St Philippe



Il retrouve des copains en ville et forme une petite équipe et, de BOUM en BOUM, ils louent un petit logement au rez de chaussée dans la rue Pierre AYMES et fondent ce qu'ils appellent "Le Club POPEY"
 
Les fondateurs du Club !


Durant cette époque troublée où toute la ville d' ORAN est vide d'européens ils sont heureux mais sans doute aussi inconscients !
Laurent finit son contrat en février 1964 descend d'avion à MARSEILLE et se dirige vers TOUL a 20 Km de NANCY en même temps que sa mère étant donné que sa sœur qui travaillait à l' E R M et c'est fait mutée dans cette ville. Et là une autre vie commence !

Votre Ami Laurent PRIETO, EH OUI ! de la place HOCHE !


Barrage électrifié frontière marocaine
Bonsoir.
Pendant 4 mois j'ai été affecté au PC du barrage de Mécharia, des marins en plein désert, c'est plutôt bizarre.
Salut à tous.
Ancien instructeur
PMM Montcalm
Nîmes


guilloux"
Pendant mon temps en AFN, j'ai fait des patrouilles le long de la frontière Lybienne, loin très loin dans le sud et à dromadaire en plus, a cause de ça, j'ai une fascination pour le Sahara j'y retourne souvent, c'est un endroit fabuleux, je m'y suis fait beaucoup d'amis, les Touaregs sont des gens très accueillants, (après la mer salée la mer de sable).
 
  Today, there have been 6 visitors (62 hits) on this page! MECHERIA EL MECHRIA  
 
=> Do you also want a homepage for free? Then click here! <=